Portaits : Ils participent au “Défi 100% vélo !”

Ils ont rejoint une équipe du Défi 100% vélo ! pour changer leurs pratiques de déplacement. Ils nous racontent leur parcours vers une mobilité plus cyclable !

Philippe, 48 ans, Technicien méthodes

Pourquoi avez-vous rejoint le Défi 100 % vélo ! ?

J’ai toujours plus ou moins pratiqué le vélo (route, VTT) le week-end, en vacances… Pour l’aspect sportif puis pour mes déplacements en ville lors de la mise en place du vélo’v en 2005. J’ai découvert le défi 100% vélo ! en me rendant le jeudi soir à mon cours de sport à la MJC Jean-Macé. Je me suis inscrit tout de suite, sans hésiter, pour rencontrer des adhérent.e.s de la MJC qui pratiquaient le vélo.

Quelles étaient vos habitudes de déplacement avant le Défi ?

Je faisais à pied mes déplacements en ville, pour mes activités de loisirs, courses… Puis avec un vélo’v à partir de 2005, et depuis 2010, avec mon vieux VTT. Par contre, pour me rendre sur mon lieu de travail, j’ai utilisé pendant plus de 20 ans ma voiture.

Quels sont vos objectifs et avez-vous déjà évolué dans vos pratiques ?

Aujourd’hui, après plusieurs rencontres, mon objectif principal est de changer mon mode de déplacement pour me rendre à mon travail. Alors que lors de mon inscription au Défi 100% vélo ! ce n’était pas forcément le point essentiel. Mais le défi me permet de visualiser ma progression. Depuis début 2018, je suis à 55% de mes déplacements en “train + vélo” et 45% avec ma voiture.

Que vous apporte le Défi 100 % vélo ! ?

Je souhaitais, déjà depuis quelque temps, changer mes habitudes de transport pour me rendre sur mon lieu de travail. Ceci pour différentes raisons et en « utilisant » comme élément moteur les périodes de pic de pollution et les restrictions de circulations. Depuis que j’ai rejoint le Défi 100% vélo !, je ne veux plus attendre une alerte pollution pour changer mon mode de transport. Et je ne « peux » vraiment plus utiliser ma voiture lors d’un pic de pollution !

Qu’est-ce que vous gagnez à pratiquer plus régulièrement le vélo ?

J’ai commencé à utiliser pour la première fois en janvier, le “train + vélo” avec environ 8km par jour à vélo. Je ne voulais pas utiliser mon VTT mais un vélo de route pour sa rapidité, sa légèreté et aussi  afin d’accéder plus facilement au train. C’est un concours de circonstances mais ma voisine venait justement de me céder son vieux vélo de route. Lors de ce premier trajet, le matin au départ de chez moi, j’ai vraiment eu l’impression d’être en week-end, en départ pour une balade. Alors je pourrais répondre que la pratique régulière du vélo m’apporte de la détente, du bien-être !

Une anecdote ?

Après trois semaines en janvier de “train + vélo”, j’ai repris ma voiture au début du mois de février pour ne pas être tributaire des horaires de train en soirée. Trajets en voiture que j’ai stoppés le 22 février au soir, juste au début de la baisse des températures, car il était annoncé une alerte pollution sur le panneau lumineux de l’autoroute.

Avec le Défi 100% vélo !, je ne pouvais plus hésiter : J’ai garé ma voiture et j’ai repris l’abonnement hebdomadaire “train + vélo”. Dans la semaine qui a suivi, j’ai ainsi pu tester les températures négatives, la neige ou encore la pluie ! Pour moi, le plus contraignant à vélo pour l’instant, faute d’équipement adéquat, c’est la pluie.

 

Philippe va continuer à être coaché par Pignon sur Rue pour lever ses derniers freins à la pratique du vélo. En lui permettant de tester une cape ou un bon pantalon de pluie par exemple ! Mais aussi pour inscrire sa pratique du “train + vélo” dans la durée… Rendez-vous fin juin 2018 pour le bilan de cet accompagnement ! 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *