Éviter le vol de vélo

Pignon_sur_rue_éviter_vol_vélo

À Lyon, un peu plus de 3000 vélos sont déclarés volés par an. Mais on estime qu’un nombre équivalent de vols ne font pas l’objet d’un dépôt de plainte de la part de leurs propriétaires. Or, le vol de vélos est un frein important à la pratique puisqu’une personne sur 5 arrête d’utiliser le vélo pour se déplacer après un vol.

Les 4 règles d’or pour prévenir le vol de vélo

1/ Opter pour un antivol efficace

La Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB) propose un comparateurs d’antivols en ligne : www.bicycode.org/test-antivol/recherche

Les antivols en U sont les plus efficaces. Il est fortement recommandé d’en choisir un noté au minimum « 2 roues » dans les tests FUB. Côté prix, comptez entre 30 et jusqu’à 200€. Mais cet investissement est rentabilisé dès la première tentative de vol !

Le + : Un antivol de cadre est très utile en complément pour les « arrêts minutes ».

2/ Bien attacher son vélo

Attachez le cadre et si possible les roues à un point fixe. Si vous ne pouvez attacher qu’une seule roue, privilégiez la roue avant (plus facile à voler). Dans la mesure du possible, accrochez votre cadenas en hauteur (50 cm minimum) et la serrure vers le bas. Cela rend le crochetage moins aisé.

Protégez aussi la selle et les roues avec des écrous ou des axes sécurisés (pas d’attaches rapides).

3/ Toujours cadenasser son vélo

Même pour « 2 minutes » : Un vélo non attaché se vole en un clin d’œil.
Même dans un espace privatif et/ou fermé. En effet, plus d’un vol sur deux a lieu à domicile, dans des espaces communs ou non.

4/ Faire marquer son vélo Bicycode®

Le marquage BICYCODE® consiste à graver sur le cadre du vélo un numéro unique et référencé dans un fichier national. Un partenariat avec le Ministère de l’Intérieur permet aux forces de l’ordre de contacter le propriétaire d’un vélo volé et de lui restituer.

Ce système permet de lutter contre le recel et de limiter la revente illicite. Le déploiement du marquage est dissuasif contre le vol.

Conseil bonus : 5/ Éviter les lieux et périodes peu fréquentés ou réputés à risque.

Privilégiez les zones passantes, pour une sécurisation informelle par la présence d’autres usagers voire de caméras de vidéosurveillance.

Afin de diffuser ces bons conseils nous avons réalisé une affiche. Si vous souhaitez l’afficher dans votre immeuble, votre travail, salle de sport, etc., contactez-nous et nous vous enverrons une version imprimable haute définition : communication@maisonduvelolyon.org.

En cas de vol de vélo…

Malgré toutes vos précautions votre vélo a disparu  ? Nous vous conseillons alors d’accomplir ces 3 démarches essentielles :

1/ Porter plainte

C’est le tout premier réflexe à avoir en cas de vol. Déposez une pré-plainte en ligne : www.pre-plainte-en-ligne.gouv. Cela permettra d’accélérer la procédure le jour où vous vous présenterez à la police ou la gendarmerie pour signer votre déclaration.

Mais cela permet aussi d’alimenter les statistiques et de faire prendre conscience aux autorités de l’importance du problème.

2/ Si votre vélo est marqué Bicycode® pensez à déclarer le vol en ligne

Rendez-vous sur vote compte personnel pour déclarer le vol de votre vélo. Les forces de l’ordre ayant accès à ce fichier, elles pourront vous restituer votre vélo si ce dernier est retrouvé.

3/ Renseignez-vous auprès des services locaux de fourrières ou d’objets trouvés

Exemple à Lyon : www.lyon.fr/lieu/services-ville-de-lyon/service-des-objets-trouves

4/ Surveiller les sites de vente d’occasion aux particuliers

Mettez des alertes sur des sites type le Bon Coin, ebay, etc. et à l’échelle de toute la France.

Si vous avez repéré votre vélo, ne tentez pas de jouer les héros. Prévenez les forces de l’ordre qui organiseront un rendez-vous avec le vendeur. Vous pourrez ensuite engager des poursuites si vous pouvez prouver que le vélo vous appartient (marquage Bicycode®, numéro de série du cadre précisé sur la facture…).

Et les assurances vélos dans tout ça ?

A votre domicile, votre vélo est en général couvert au même titre que n’importe quel bien mobilier. Mais vérifiez toutefois auprès de votre assurance « multirisques habitation » ce qu’elle garantit ou non, notamment en fonction de la valeur de votre vélo.

Avant de souscrire une assurance supplémentaire, comparez les barèmes, la franchise et lisez attentivement les clauses d’exclusion : vol de nuit sur la voie publique, vol sur ou dans un véhicule, vélo non attaché…

Pour vous aiguiller dans votre choix : Récapitulatif sur les assurances « vol de vélo » de la Fédération française des Usagers de la Bicyclette.