Rouler en toute sécurité

Pignon_sur_rue_rouler_sécurité_ville_vélo_Lyon

Contrairement à une idée reçue, il n’est guère plus risqué de se déplacer à vélo qu’à pied. Mais pour être sûr.e de rouler en toute sécurité, voici quelques conseils à suivre.

1. Respecter le Code de la route

Rappelons avant tout que le vélo est un véhicule comme les autres et que les cyclistes se doivent donc de respecter le Code de la route (art. R110-2 & R311-1).

De ce fait, ne circulons pas sur les trottoirs ! Ces espaces sont réservés aux piétons avec une tolérance pour les enfants à vélo jusqu’à 8 ans.

À noter : Une Circulaire du Ministère de l’Intérieur du 11 mars 2004 précise « Il ne peut y avoir de retrait de points que pour les infractions commises avec un véhicule pour la conduite duquel un permis de conduire est exigé. C’est ainsi qu’une infraction au code de la route commise à bicyclette ne donne pas lieu à retrait de points. »

Toutefois, en cas d’infraction, le.la cycliste peut être verbalisé.e. Petit récapitulatif en image des différentes catégories d’amendes.

Pignon_sur_rue_infographie_amendes_velo
Source : Le Point, dec. 2014

2. Garder ses distances avec les véhicules de gros gabarit

Comme le montre l’illustration ci-dessous, les angles morts des poids lourds sont très importants. De plus, du fait de leur porte-à-faux, leurs trajectoires sont parfois trompeuses et déroutantes.

Aux carrefours, ne vous arrêtez jamais le long d’un poids lourds mais restez suffisamment à l’arrière de sa remorque. Ou si un sas vélo le permet, placez vous suffisamment à l’avant de la cabine (en ayant préalablement doublé le camion par la gauche).

A l’approche d’un carrefour ou d’un giratoire, ne doublez jamais un poids lourds par la droite même si il y a un aménagement cyclable (type bande).

Maison_Velo_Lyon_angles_morts_poids_lourds
Source : Mairie de Paris
Maison_Velo_Lyon_position_velo_carrefour
Source : ADAV

 

3. Prendre sa place sur la chaussée

Le décret n° 2015-808 du 2 juillet 2015 relatif au Plan d’Actions pour les Mobilités Actives (PAMA) et au stationnement, a inscrit dans la loi que, sur les voies limitées à 50 km/h ou moins, les cyclistes ont le droit de s’éloigner suffisamment des voitures stationnées sur leur droite.

Ainsi dans une chaussée étroite, en plus d’éviter l’ouverture intempestive de portières, vous éviterez qu’une voiture n’essaye de vous doubler alors qu’elle n’a pas la place.

Même conseil dans un rond-point, où en roulant trop à l’extérieur du giratoire, vous risquez de vous faire « coincer » par un véhicule lors de sa sortie.

Ainsi, vous serez plus en sécurité en laissant toujours 1 mètre sur votre droite.

4. Communiquer ses intentions

Cela est primordial, notamment dans les espaces que nous partageons avec les autres usagers de la rue. Indiquez votre direction avec le bras en tant que cycliste. Et avec vos clignotants en tant qu’automobiliste !

5. Voir et être vu

À une intersection, une sortie de giratoire, une sortie de stationnement… essayez toujours d’établir un contact visuel avec les conducteur.trice.s des autres véhicules. En effet, en croisant le regard des autres usagers, vous diminuerez grandement le risque de collision.

Pour être vu, pensez à avoir un équipement adapté : Des catadioptres pour l’éclairage passif et des phares pour l’éclairage actif. Un gilet retro-réfléchissant, obligatoire de nuit et en cas de mauvaise visibilité hors agglomération. Mais aussi très utile en agglomération. Et pourquoi pas aussi privilégier des vêtements de couleur claire.

6. Être en « interaction positive » avec les autres usagers

En se mettant à la place des autres usagers de la rue ; en anticipant leurs réactions, leurs comportements, nous diminuons le risque de conflits d’usages. Pensez aussi à être vigilant.e.s aux plus fragiles (piétons, poussettes, trottinettes…). Si besoin, avertissez les autres de votre présence. Petit rappel : La sonnette est un des éléments obligatoires sur le vélo.

Et en restant courtois à vélo, nous contribuons à une ville apaisée et plus agréable à vivre pour tout le monde !