Pignon_sur_rue_portrait_fabien_lobbyiste

Portrait : Fabien, « lobbyiste » du vélo

Fabien est l’un des co-fondateurs du collectif VALVE, Venir À Lyon à VElo. Il se définit entre autre, comme « lobbyiste » local du vélo.

En 2010, il a alors 35 ans, Fabien commence sa « transition écologique ».
« Jusqu’en 2012, j’utilisais les transports en commun. Comme ça avançait moyennement, je me suis dit qu’il fallait que je passe à un mode de transport plus efficace…

Et puis quand j’allais prendre mon métro à Garibaldi, je voyais tous ces vélos et je me disais qu’en tant que militant écolo, c’était dommage de ne pas participer à cette belle dynamique cycliste. Donc, assez naturellement, je suis passé au vélo. »

Le « militantisme fun » de VALVE

Sur son trajet domicile-travail, il rencontre d’autres cyclistes : « On partageait le même plaisir d’aller au boulot à vélo tout en regrettant de devoir passer par le pont de la Mulatière, point noir cycliste du sud-ouest lyonnais ». Quelques semaines plus tard, le collectif VALVE, Venir A à Lyon à VElo, était né.

VALVE, rassemble aujourd’hui plus de 550 sympathisants sous le slogan : Restons gonflés ! « À VALVE on a trouvé un ton un peu décalé que j’appelle le militantisme fun. On parle de sujets sérieux mais ça doit rester amusant pour ceux qui militent et amusant pour ceux qui regardent. »

Le côté « déconne » du collectif est donc revendiqué et ils en ont fait leur force. « Les médias et les élus lisent nos mails très rapidement, pour une raison, c’est qu’ils se disent : « Mais qu’est-ce qu’ils vont encore nous faire ? ».
Pour preuve, citons : L’inauguration sur le pont de la Mulatière de la première piste virtuelle mondiale… en papier toilette ! « L’avantage c’est que c’est pas cher et en plus ça fait illusion sur la photo. ». Ou encore la simulation des travaux du pont « Un 1er avril, on est venu avec des outils de chantier : des brouettes, des échelles, des moellons… Et on a joué plein de scénettes sur le pont. »

L’ingrédient du lobbyiste, la ténacité !

L’autre ingrédient, et peut-être principal de VALVE, c’est leur côté tenace. Résultat : VALVE a déjà de belles victoires à son compteur. Par exemple, l’aménagement du pont de la Mulatière avec une passerelle piétons qui permettra de libérer de l’espace pour les vélos.
Mais leur plus grande réussite, c’est le virage à 180° de la ville d’Oullins. Un an et demi après l’arrivée de VALVE, c’est la mairie d’Oullins, jusqu’à maintenant très réservée en terme de politique modes doux, qui est allée voir la Métropole de Lyon pour aménager tout le centre ville en zone 30 et généraliser les double-sens cyclables. « Ce n’est pas qu’un virage politique, c’est une vraie prise de conscience des élus locaux […]. Ils ont compris le potentiel du vélo mais aussi que ça pouvait changer l’image d’Oullins. »

Fabien utilise aujourd’hui le vélo pour la quasi totalité de ses déplacements. Courses, visites aux amis et même depuis l’été 2014 pour des vacances à vélo. Seule petite ombre au tableau «  Je n’ai pas encore réussi à convaincre ma conjointe de faire Saint-Genis-Laval – Saint-Just à vélo. Je lui répète que quand elle voudra complètement abandonner la voiture, moi je serai prêt ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *